Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 06:00

En Corse, mer et montagne ne sont jamais bien loin !

Je vous emmène au coeur de l'île, dans la vallée de la Restonica, au plus près des plus hauts sommets...

Cette randonnée, malgré la difficulté du terrain-  un pierrier,  de bas en haut ! - est victime de sa beauté, et même en mai, et même si le parking est fermé et oblige à se garer beaucoup plus bas, attire les amoureux de la montagne !

 

P1050468

 

Mieux vaut avoir de bonnes chaussures, des chevilles en bon état, une grande bouteille d'eau et un solide casse-croute...

C'est parti !

 

P1050469

 

Le chemin monte dans un pierrier et traverse plusieurs fois le torrent encore bien "en eau" à cette période...

 

P1050470

 

Puis le "chemin" se transforme en simples balises sur le pierrier : autant choisir ses pierres et utiliser le "quatre-pattes" dans les passages difficiles. La neige est encore bien présente.

 

P1050472

 

P1050475

 

 

 En fin de journée, la récompense : un bain de pieds dans les vasques du torrent !
P1050481
Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 06:00

Après la semaine pyrénéenne, quelques jours en Corse ne m'ont pas permis de découvrir beaucoup de cette île qui mérite tellement son nom d'"île de Beauté" !...Mais cependant....

 

De la ville...

 

P1050482

 

Bastia ! Pas trop propre, pas trop rénovée, des couleurs riantes sur les bâtiments...une ville "du sud", avec le linge qui sèche aux fenêtres, une ville pleine de charme pour qui, comme moi, n'aime pas les immeubles" dernière lubie d'architecte", une ville pas trop ville, plutôt une ville "quartier" !

 

P1050483  P1050486

 

Une ville avec des pigeons, des corneilles mantelées et...des goélands qui miaulent ! Si, si, surprenant, mais ce goéland, assidu sur son toit...miaulait, comme un chat en perdition !

 

Des goélands, bien sûr, puisque la mer est là, tout près, avec ses imposants ferrys ancrés dans le port , qui rappellent que la Corse est une île ! P1050459

 

P1050456 Plus "intime", le vieux port...

 

...à la mer

 

Quand les Corses "miment" leur île, ils ferment le poing, l'index dressé...L'index, c'est le Cap corse et si l'on traverse la base de ce doigt, on arrive dans la baie de saint Florent, avec sa côte découpée, et le Cap corse qui s'estompe là-bas, en face, dans la brume...

 

P1050516

P1050517

 

Une côte découpée, des fleurs, et une eau..., vert émeraude, limpide, transparente !

 

P1050518

P1050491


...et des galets de toutes les couleurs ! une merveille !

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
29 juillet 2012 7 29 /07 /juillet /2012 06:00

Grignan 

Je ne me lasse pas de la lavande! Pour le dernier volet de ce tryptique "lavandes", nous voici à Grignan, dans la Drôme provençale.

Le château un peu lourd de Grignan, célèbre par la correspondance entre Madame de Grignan et sa mère, la Marquise de Sévigné, domine la petite ville et...les champs de lavande !

Dix kilomètres d'une petite randonnée qui part du centre du bourg nous emmènent entre ombre et soleil dans les chemins qui se glissent entre truffières et lavandes.  Grignan (5)

l fait si chaud que nous avons attendu la soirée pour partir...I

L'air alourdi et engourdi de soleil vibre de couleurs et de parfums.

Il vibre aussi du bourdonnement incessant des abeilles et bourdons qui s'affairent sur ces "hérissons" violets.

  Grignan (2)

 

Je me fais légère  pour ne pas les déranger lorsque je pénètre entre les rangs vrombissants : on ne sait jamais ! Des ruches sont alignées le long d'un champ, aux premières loges pour les butineuses, mais les sentinelles ne sont pas bien loin !

 

orange 390

 

Un machaon se joint au ballet des insectes dans le soleil déclinant...

 

orange 396

 

orange 397

 

Voir aussi :Parfums du sud: les lavandes de Sault et Sénanque

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 06:00

le Poêt-Sigillat (15)

 

C'est  Cathline (link) qui m'emmène voir les lavandes de la vallée de Saint-Jalle, dans la Drôme provençale.

 

vallée d ela Jalle, vers le Moët Sigillat (8) 

En remontant vers le Poët-Sigillat, la chaleur s'emplit de leur parfum, de leur couleurs aussi, des  lignes violettes séparées par le vert cru de l'herbe, du jaune persistant du genêt encore en fleurs par endroits...

 

le Poêt-Sigillat (17) vallée d ela Jalle, vers le Moët Sigillat (11)

 

le Poêt-Sigillat (22)

 

Là-haut, un couple à moto s'est arrêté et s'émerveille du spectacle.

 

vallée d ela Jalle, vers le Moët Sigillat (12)

 

L'admiration est communicative et c'est devant la beauté de ce paysage que nous faisons la connaissance de Jean et  Nicole (link)

 

le Poêt-Sigillat (3)

Voir aussi : Parfums du sud: les lavandes de Sault et Sénanque

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 06:00

sault (1)

 

L'été dernier, j'avais découvert les champs de lavande de Sault, "capitale de la lavande".

J'avais  consacré un article aux différentes sortes de lavandes et à leurs propriétés :

Parfums du sud: les lavandes de Sault et Sénanque

Je suis retournée admirer  - et humer !- ces rectangles violets qui colorent et embaument le plateau de Sault, mêlés aux champs d'épeautre...

Pourtant, un parasite attaque les diverses espèces de lavande (et davantage la lavande pure que le lavandin), véhiculé par un insecte, la cicadelle.

Impossible  de traiter les plantes à cause des abeilles ! On n'a pas encore découvert de parade à ce parasite sauf....l'arrachage des pieds malades...

Lorsque l'on passe près des champs, franchement, cela ne se remarque pas et peut-être ce tribut payé à la cicadelle gardera t-il des proportions raisonnables...?

 

 

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 06:00

tournesols près d'Orange

 

Comme un éclat de soleil dans l'oeil !

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
22 juillet 2012 7 22 /07 /juillet /2012 06:00

 A Orange en juillet, que faire un jour de congé par 35° (ou plus !) , quand on a déjà fait dix fois le tour du théâtre antique et des vestiges de la colline St Eutrope ! ?? Je ne suis pas une adepte du "pastis-piscine" toute la journée comme certains de mes collègues et d'ailleurs, il n'y a pas de piscine à Orange à part celle du camping... Il faut sortir de la fournaise...

La chaleur nous fait rechercher la fraîcheur de l'eau !

 

Toulourenc 9005

 

Une randonnée dans le lit même du Toulourenc nous permet de supporter la chaleur de ce midi écrasé de soleil...

De gros blocs de pierre blanche donnent au cours d'eau des allures de torrent.  Lui, contrairement à d'autres, il a de l'eau, plus ou moins, selon les endroits de son lit, assez pour qu'elle bouillonne parfois en sautant par-dessus les pierres, ou au contraire, lorsque le lit s'enfonce dans des gorges claires, prenne des allures de piscine naturelle.

 

Toulourenc 8987

 

Toulourenc 8990

 

Nous marchons, plus ou moins facilement, quatre heures quinze, aller-retour les pieds dans l'eau, sur les pierres où il faut surveiller ses chevilles ( ! ), escalader des blocs, parfois dans l'eau jusqu'au cou, les bras au-dessus de la tête pour protéger le sac de l'appareil -photo !

 

 

Toulourenc 9000

 

Toulourenc 9010

 

Mais c'est beau, parfois imposant, toujours un peu "sportif", tellement rafraîchissant !

 

Toulourenc 8997

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
24 juillet 2011 7 24 /07 /juillet /2011 08:00

Dernière couleur du sud, les cigales, ...couleur tronc d'arbre!

"Les cigales, ces bestioles,

ont plus d'âme que les violes,

les cigales, les cigalons, chantent mieux ...que les violons! "

A quoi pensait donc Emmanuel Chabrier lorsqu'il a mis en musique , sous le titre "les cigales", ce poème du tout jeune Edmond Rostand?

A quoi pensaient donc Edmond Rostand  et La Fontaine, pour prétendre que les cigales chantent? Et quant à chanter mieux que les violons, il ne faut pas exagérer!!!

Je les ai entendues en ce début juillet, les cigales, faire leur petit bruit de crécelle...Puis on m'a dit qu'elle frottaient leurs ailes pour se ventiler...et là, je me suis pris de sympathie pour ces bestioles étouffant - comme moi - dans la chaleur du sud...

Mais... non, elles ne chantent pas les cigales, elles ne s'éventent pas non plus: elles font de la percussion!

D'ailleurs, seuls les mâles inlassablement stridulent, cymbalisent,  pour charmer leurs belles!

Ils ont le ventre creux (et, n'en déplaise à Monsieur de la Fontaine,  ce n'est pas parce qu'ils "ont chanté tout l'été"!) et le "bruit" qu'ils produisent s'apparente à celui d'un couvercle de boîte de conserve un peu bombé que l'on pousserait du doigt dans un sens et dans l'autre, produisant ce "petit ploc"...900 fois par seconde!!

Mais  ils ont intérêt à être convaincants : après avoir passé quatre ans sous terre (au moins!) ils n'ont qu'un petit mois et demi pour trouver leur âme soeur et vivre enfin leur (courte!) vie d'adulte ! Ce n'est pas moi qui le dis : c'est Cathline qui vient de leur consacrer un article très intéressant ( link )

 Depuis que je sais tout cela, les cigales, qui avaient tendance à me fatiguer un peu , m'inspirent une profonde sympathie! Quelle vie !

J'en ai guetté pendant une bonne demi-heure, le nez en l'air et les cervicales tordues, sur la colline d'Orange,  avant de les voir...( Pour les entendre, aucun problème...!!!!) et de faire cette petite vidéo à regarder...avec le son, bien sûr!

 

 

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
22 juillet 2011 5 22 /07 /juillet /2011 08:00

Changement de couleur!

 

 

 

Ici autrefois, il y a très longtemps, était la mer... Il y a plusieurs millions d'années, lorsqu'elle s'est retirée, les gisements calcaires accumulés ont été transformés en sable ocreux sous l'effet de pluies diluviennes.

La terre est ocre, en passant par toutes les teintes de jaune, orangé , rouge ou brun. Le paysage est coupé de ces falaises flamboyantes qui se détachent sur le vert des pins sylvestres. Ce sont les ocres du Lubéron, les anciennes carrières de la vallée d'Apt.

Au coeur des ocres, le village de Roussillon, le bien-nommé !

 

 

Bancs de silice perdus dans les calcaires blancs de la Provence, les ocres sont composés de 90% de sable (silice) et de 10% d'argile colorée par un pigment d'origine minérale (un hydroxyde de fer, l'hématite, pour le rouge, la limonite pour le brun, la goethite pour le jaune).

 

 

Les carrières ont été ouvertes il y a plus de deux siècles pour la production de ce pigment  naturel utilisé il y a longtemps pour les peintures rupestres,  puis en maçonnerie, pour les Beaux-Arts...en raison de sa non-toxicité et de sa longévité.

 

 

On imagine le bonheur des enfants de Roussillon, cavalcadant dans ce terrain de jeux et y salissant leurs fonds de culottes, mais aussi la "maladie du mineur", la silicose....

Avec l'arrivée des colorants artificiels, les carrières ont périclité...Pourtant, avec un certain retour aux pigments naturels, l 'une d'elle est encore exploitée, celle de Gargas .

Cette couleur flamboyante a donné naissance à une légende:

Sermonde, l'épouse du terrible Raimond, seigneur de Roussillon, aimait  Guilheim, un jeune troubadour ...le seigneur jaloux et furieux tua le jeune homme et fit déguster son coeur à son épouse. Apprenant la vérité , Sermonde horrifiée, se jeta dans le vide...colorant la terre de son sang ...

 

............................

 

C'est peut-être l'ématite du sang de Sermonde qui se retrouve dans les ocres de Roussillon...

 

.................................

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 08:00

"La lavande est l'âme de la Haute- Provence" affirmait Jean Giono

 

lavande-Sault 1368    Champs de lavande à Sault   

Je voulais voir les champs de lavande de Sault, je n'ai pas été déçue; mais qu'il fait chaud lors de cette randonnée parmi les bois et les champs de lavande !

La chaleur emplit l'air de ce parfum que l'on hume à chaque pas.

Sault s'enorgueillit d'être la capitale de la lavande, le premier producteur français avec 40% de la production.et fait partie des six sites français protégés par l'Unesco au titre du patrimoine mondial.

 

 

"La" lavande? Non, "les" lavandes plutôt, car le genre, de la famille des labiacées, comprend quelques 28 espèces.

Les plus connues en France sont:

- la "lavandula angustifolia "ou" lavandula oficinalis": c' est la lavade "vraie" ou "pure". Son "huile essentielle de lavande fine AOC" est très recherchée par les parfumeurs.

- la "lavandula latifolia": c'est la "lavande aspic" au parfum camphré, dont on utilise l'huile essentielle sur les pîqures d'insectes. On la cultive peu en France.

- la "lavandula stoechas", originaire du Portugal a les fleurs surmontées de brachtées violettes.

- le lavandin est le croisement naturel entre lavandula angustifolia et lavandula latifolia, c'est- à- dire entre la lavande vraie et la lavande aspic.

Son huile essentielle est utilisée pour faire fuir les moustiques, et, comme la lavande aspic dont il a hérité des propriétés, sur les piqûres d'insectes.

Insectes qu'elle attire dans les champs! A genoux entre deux rangées de lavande pour faire des photos, j'étais entourée par un vrombissement impressionnant !

Une ordonnance intéressante des Consuls de Sault en 1777 interdit d'ailleurs "la coupe des fleurs de lavande et des plantes odoriférantes pouir la sauvegarde des abeilles du terroir" !Voilà au moins des gens qui étaient conscients de l'équilibre naturel !

 

lavande-Sault 1371

 

lavande-Sault 1375

 Lavande en agriculture biologique à Sault

La lavande est connue pour son parfum et aussi pour ses propriétés apaisantes (elle favorise le sommeil et est utile contre les maux de tête) et antiseptiques (contre les rhumes)

On la coupe à la main pour faire les bouquets secs, mais la cueillette des fleurs destinées à la distillerie est mécanisée.

 

.....................

 

Un autre jour, ce sont les lavandes de l'abbaye cistercienne de Sénanque, blottie au creux de son vallon, que je découvre.

 

lavande-Senanque 1545

 

Ici, il s'agit de  champs de lavandin, cultivé par les moines de l'abbaye, et paradis des flambés !

 

lavande-Senanque 1547

 

lavande-Senanque 1552

 

Peut-être font-ils leurs ces paroles de Giono: 

"Que tant de force soit dans un parfum ne peut paraître exagéré qu'à ceux qui n'ont jamais eu à se réconforter l'âme en touchant l'âme d'une patrie."

 Le parfum...mais aussi la couleur, cette couleur lavande symbole de spiritualité...

Repost 0
Published by Capucyne - dans Visions du sud
commenter cet article

Présentation

  • : La nature et la plume
  • La nature et la plume
  • : Observation des oiseaux Regards sur la nature -
  • Contact

Profil

  • Capucyne
  • département:Loire-Atlantique
  • département:Loire-Atlantique

Texte Libre

Tous les textes et photographies de ce blog sont protégées par la loi sur le copyright et ne peuvent être utilisées sans l'accord de leur auteur.

Articles L. 111-1 à L. 111-5, L. 112-1 à L. 112-4, L. 113-1 à L. 113-9, loi sur la propriété intellectuelle


Recherche

Archives