Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 06:00

Les fleurs du sureau embaument l'air au fond du jardin.

 

sureau 4163

 

Le mien est un sureau à baies noires, appréciées des oiseaux (mais aussi bonnes en confiture !)

Les propriétés du sureau sont multiples : il favorise l'élimination urinaire, réduit les effets de la grippe (anti -inflamatoire et sudorifique).

Au jardin, le purin de sureau (1 kg de feuilles mis à fermenter dans 10 litres d'eau quelques jours) est un antifongicide et un répulsif contre les pucerons, chenilles et ...taupes ! Là, il faut que j'essaie !

En attendant, je viens de faire, avec les fleurs, de la limonade de sureau :

 

Pour 5 litres d'eau :

-200 g de sucre

-zeste et jus de deux citrons

-de 5 à 10 ombelles de fleurs de sureau (suivant leur taille)

Laisser macérer 3 jours en remuant deux fois par jour.

Filtrer, mettre en bouteilles qui résistent à la pression.

S'il fait frais, il est préférable de faire macérer un ou deux jours de plus pour que cette boisson pétille légèrement.

 

sureau 4164

Repost 0
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 08:00

C'est le moment ! Elle a envahi le jardin depuis déjà deux ou trois semaines, je l'ai...mangée, elle repousse...

Si elle n'est pas encore là, semant ses rosaces dans tous les coins, cela ne saurait tarder : la cardamine hirsute nous offre comme chaque printemps ses vitamines, ses petites feuilles rondes et son goût légèrement piquant de cresson tout frais !

cardamine 3224 cardamine 3156 

Oh bien sûr ! Je connais des incrédules, des prudents (?) qui n'essaieront même pas d'y goûter, qui préfèrent se fier à ce qu'on leur propose au "super" marché (auquel on peut se fier, comme chacun le sait...) ! Je leur jure qu'elle est bonne, la cardamine hirsute qui se promène dans leur jardin,  bonne pour relever de son piquant quelque salade, ou sur une tartine de beurre (salé bien sûr !!!). Si vous aimez le cresson, elle lui ressemble, en plus petit, en plus fin...

Si ses rosaces font 10 cm de diamètre, c'est déjà bien , alors, évidemment, pour une famille de dix personnes, il faut un peu de patience pour la récolter et la laver, mais pour une ou deux personnes, le tour est joué en une minute...

 

cardamine 3126 cardamine 3127 

Une autre idée est de la hacher finement dans du fromage de chèvre frais, additionné d'un filet d'huile d'olive...Son goût légèrement épicé se marie très bien avec celui, plus doux du  chèvre...et sur des toasts...c'est délicieux !

Ses fleurs blanches, , très petites, se mangent aussi, cerises sur le gâteau...

cardamine 3155

13 mars 2012 (10)

Repost 0
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 06:00

Les voix de la sagesse potagère m'ont dit : "Capucyne, il faut désherber le potager !"

J'ai d'abord ri, un peu vexée de voir que ma jungle légumière était prise pour une jungle tout court!

"Mais néanmoins, me suis-je dit, et si les voix avaient raison?"

Armée de mon outil miracle, produit d'un ingénieux bricolage, je me suis plantée devant mon minuscule potager....Mais désherber quoi?

 Oh bien sûr, il y a bien une rose trémière qui a fait son nid là, mais les roses trémières, chacun le sait, c'est comme les ancolies, ça pousse où ça veut, et celle-ci, c'est le coin qu'elle a choisi depuis plusieurs années...

Oh bien sûr, les coquelicots essaient à nouveau de coloniser les tomates! Là, il faut sévir! La mort dans l'âme, j'en arrache deux énormes touffes que je m'empresse de replanter ailleurs, en espérant qu'elles vont reprendre...j'espère que les tomates me seront reconnaissantes de ce sacrifice!

Et là? Oh bien sûr, les capucines sont les bienvenues au potager, mais là,  toutes celles-ci qui se sont ressemées un peu partout...? J'entends le murmure des voix potagères : "Capucyne, il faut arracher ces capucines !!!" Alors j'en arrache quelques touffes, aux larges feuilles qui ont bien profité de la pluie, et l'idée s'impose : mêlées à la laitue je vais en faire une salade.

Pour faire bonne mesure, je débusque un superbe pissenlit tout frais caché sous les artichauts.

Et voilà ! le poptager est désherbé et la salade est prête !

 

                            

Repost 0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 06:00

divers 3770

Ce pourrait être le titre d'une complainte... Pauvre rutabaga ! Comme l'étourneau est le mal-aimé des oiseaux, le rutabaga est le mal-aimé des légumes !

Sa mauvaise réputation lui vient de la guerre : parlez de rutabaga aux gens qui ont connu la seconde guerre mondiale...ils en sont dégoûtés!

Pourtant, pauvre le rutabaga ? Pas tant que çà!

S'il n'est pas très calorique (ce qui était un défaut en 39-45), il est pourtant plein de bonnes choses :

il est riche en potassium, calcium et phosphore. Cuit, il contient aussi du magnesium et de nombreuses fibres uiles au transit intestinal...Il en devient même diurétique et laxatif !  On dit  que , consommé en grande quantité, il peut diminuer les risques de cancer, en particulier celui du poumon...

On m'a dit  qu'il est amère, ou bien qu'il a un goût de navet , en moins fin...On peut en mettre dans le pot-au-feu...ou bien le cuisiner :

En gratin :  en faire une purée, mélangé à de la pomme de terre, y ajouter un oeuf, une cuillérée de crème fraîche ou du beurre, de la noix de muscade et du poivre, y ajouter deux cuillérées à soupe de chapelure  et mettre le tout à gratiner...

Il a cependant paraît-il un petit défaut : il semblerait que ce soit une véritable usine à gaz...

Je n'en ai jamais mangé: je vous laisse essayer : vous me direz...

 

pulpes 20254

Repost 0
14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 18:50

P1000191

 

Ce petit arbuste piquant aux fleurs couleur framboise donne à l'automne de petits fruits ronds de la taille de petites oranges...

 

11 oct.2011

 

 

Ce sont des coings miniature qui ont la couleur du coing, qui sentent le coing et qui...se mangent comme des coings, en gelée ou confiture! La gelée a le goût de celle de leurs grands frères, un tout petit peu moins parfumée peut-être...

On l'appelle aussi gelée de cananga...

 

Récolter un kg de ces petits coings.Coupez-les en morceaux et recueillez les pépins que vous enfermerez dans une mousseline.

Couvrez les fruits d'eau et faites cuire doucement jusqu'à ce que les fruits soient bien tendres.

Laissez-les s'égoutter à travers une mousseline et pesez le jus.

Mesurez le même poids de sucre et mélangez jus et sucre dans une bassine à confiture en ajoutant la mousseline de pépins... Ajoutez une gousse de vanille.

Portez à ébullition et laissez cuire jusqu'à obtenir une consistance de gelée.Mettre en pots.

 

Voir aussi:Le cognassier du Japon: de la fleur à la confiture

Repost 0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 08:00

"Aaaah! Les expérimentations de Capucyne !"

C'est mon ami le baryton qui soupire...

Il est venu me rendre visite; je lui propose de rester prendre un apéritif...ce qu'il ne refuse jamais!

Mais d'abord, il faut aller à la cueillette des feuilles d'alliaire; je veux faire du "beurre d'alliaire" et pour cela, il me faut une grosse poignée de  feuilles, un peu de beurre (salé! sinon, ajouter une pincée de sel!), une cuillère à café de moutarde...

Je sais où trouver  de l'alliaire.

 

..........................................

 

En même temps, je veux récolter de l'ortie pour mettre à mes pieds de tomates et faire du purin du même nom...

Normalement, la feuille froissée de l'alliaire dégage un léger parfum d'aïl.  Mais là...ce n'est pas vraiment flagrant !

Nous voilà tous les deux le nez dessus...Oui ? Non ?

"Tu ne sens pas une légère odeur?

Il n'a pas l'air convaincu...je commence à avoir un doute...Pourtant, c'est bien la fleur, la feuille...

 

.............................

 

Tant pis, j'en cueille une bonne poignée...C'est là que le baryton soupire:

"Aaah ! Les expérimentations de Capucyne ! Mais de toute façon, je sais que ce n'est pas de la cigüe ! Donc, tout ce qu'on risque, c'est une nuit passée aux toilettes !"

De retour chez moi, je hache mes feuilles, les sens, les re-sens...je goûte... "Tu ne sens pas un léger goût d'aïl ?"

Il goûte..."Heu, il faut y croire...!"

Tant pis, je vérifie, feuilles, fleurs, c'est bien de  l'alliaire, mais sans doute de l'alliaire fascétieuse qui veut se moquer de   moi !

Je mélange mes ingrédients, j'étale mon beurre d'alliaire sur des tartines de pain grillé; des fleurs de bourrache pour décorer (elles se mangent aussi!) ... Voilà !

 

 

C'est bon, mais "peut-être faudrait-il deux cuillérées  de moutarde non ? " Oui...

On peut imaginer de petits toasts-apéritif et y ajouter une rondelle de fromage de chèvre...

Mais c'est bon et nous reprenons une deuxième tartine...

Le lendemain, après une nuit sans histoire, je rencontre le baryton, frais et rose! ..Ouf!

Par précaution, j'ai cueilli une tige de "ma" plante, et je la montre à une collègue, incollable en botanique.

"C'est bien de l'alliaire?"

"Absolument", me répond-elle.

Et alors là, je sens...un parfum d'aïl qui se dégage de la plante, échauffée par son voyage dans mon sac...Elle a l'air de dire:

"Je t'ai bien eue, hein ?"

 

............................

 

 

Repost 0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 11:10

 

.............

C'est le moment d'en profiter, seuls ou mélangés à une autre "salade", sauvage ou non (la cardamine par exemple ou les tout jeunes et tout  tendres "nombrils" de Vénus" ).

Ils ne sont pas durs, ils ne sont pas amers si on les cueille tout jeunes et tout tendres ! Si vous faites une petite cure de salade de pissenlit,  votre foie va vous remercier !

Vous pouvez aussi le manger cuit, en plat, en soupe ou en tisanes, toujours pour le foie et la vésicule biliaire! !

Et si vous ne le mangez pas...jetez- le sur votre compost qu'il enrichira!

 

 Revoir : Biodiversité gourmande au jardin

 

 

Repost 0
20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 08:00

Zut! Plus de salade!

Je n'ai pas encore le réflexe "printemps", le réflexe "jardin"! Il fait  frais, rien ne pousse encore au potager...

Rien? Plus de salade? ...Et ces touffes là, dans tous les coins?

Mais bien sûr! Elle envahit en ce moment les jardins: ses rosaces de petites feuilles minuscules ont un goût de cresson (sans le piquant) et roquette mêlés...

Deux ou trois rosaces lavées et finement coupées sur une tartine, et voilà , à moindre frais, une salade pleine de vitamines  qui a en même temps le mérite de désherber le jardin !

 

................

 

Pour voir à quoi elle ressemble : La biodiversité s'invite...au jardin (1)

Repost 0
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 10:26

 

 C'est un gâteau de saison!

C'est aussi un gâteau farceur: si vous ne dévoilez pas son secret, vos invités le prendront pour un gâteau au chocolat, jusqu'à la dernière bouchée!

 

250 g de  carottes râpées

200g de sucre

75 g d'huile

1 c à c d'alcool d'anis (que j'ai remplacé par 6 gouttes d'huile essentielle de mandarine )

4 oeufs battus en omelette

1 pincée de sel

 1 c à c de canelle

200g de farine de châtaignes

8 g de bicarbonate de soude

 

Faire macérer les carottes et le sucre pendant 2h ou toute une nuit.

Ajouter le reste des ingrédients dans l'ordre ci-dessus.

Verser la préparation dans un moule huilé. Cuire à four doux; th.5 (150 °) pendant 45-50 mn.Le gâteau est cuit quand la lame d'un couteau en ressort sèche.

Prendre un moule peu profond, genre moule à manqué, pour que le gâteau soit cuit "à coeur".

(Tous les ingrédients pour sa confection sont de culture biologique)

Repost 0
8 octobre 2010 5 08 /10 /octobre /2010 07:30

Au jardin d'automne, c'est le moment des confitures, compotes, fruits, divers et variés...Dans la famille des coings, voici celui du Japon (comme les anémones, mais eux se mangent!)

On en fait une très bonne confiture qui se prépare comme celle de coings...

Voir en automne dernier : Le cognassier du Japon: de la fleur à la confiture

 

 

Repost 0

Présentation

  • : La nature et la plume
  • La nature et la plume
  • : Observation des oiseaux Regards sur la nature -
  • Contact

Profil

  • Capucyne
  • département:Loire-Atlantique
  • département:Loire-Atlantique

Texte Libre

Tous les textes et photographies de ce blog sont protégées par la loi sur le copyright et ne peuvent être utilisées sans l'accord de leur auteur.

Articles L. 111-1 à L. 111-5, L. 112-1 à L. 112-4, L. 113-1 à L. 113-9, loi sur la propriété intellectuelle


Recherche

Archives