Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 12:30

Dimanche 26 mai 2013  fête des mères chez les mésanges bleues... à regarder avec le son !


mesange-bleue 5451

 

Je ne sais si c'est le temps frais, la mode ambiante  de rester "au nid" le plus longtemps possible (!!!), mais voilà une semaine que je guettais en vain l'envol des mésanges bleues, nées, probablement, le 1er mai...

mesange-bleue 5438

 

Tout allait bien pourtant : j'observais le va-et-vient incessant des parents, le bec plein de chenilles...

 

 

 

 

Hier, j'ai senti que le départ était pour bientôt: je commençais à voir des petites têtes pépiantes aux "fenêtres"...Mais le temps était gris et frais...

 

 

 

 

mesange-bleue 5445

 

Mais à midi, les parents nourrissaient toujours (j'ai remarqué que l'envol a lieu le matin).

 

mesange-bleue 5440

  "Ce sera pour demain me suis-je dit !

Ce matin, j'avais bien envie de paresser au lit, mais d'un seul coup..j'ai eu un flash "mésanges"....

Effectivement, le nichoir avait l'air en effervescence: pépiements, appels de parents, grand remue-ménage annonciateur de grand départ ! Le soleil était de la partie et réchauffait le nichoir, les conditions météo étaient bonnes, il était huit heures...

Pendant l'envol des petits, les parents continuent à nourrir ceux qui sont encore au nid pour leur donner des forces !

 

 Jour J, c'est l'effervescence !

 

Je n'ai pas eu à attendre longtemps: en une vingtaine de minutes, les petits se sont envolés, sans anicroche, des envols parfaits! (Cela leur a servi de rester longtemps au nid !)

Oh, il y a bien eu le petit dernier (il y a toujours un petit dernier !) un peu plus craintif qui n'osait pas et qui a fini par se glisser sans savoir comment  sur le toit du nichoir...

 

 

 

"Il est parti? Maman ! ne me laisse pas tout seul !!!"

 

Mais quelques chenilles plus tard...Ouf, il s'est envolé lui aussi !

 

Repost 0
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 06:00

18 mars 2012 (4)

  Une jonquille du jardin

 

18 mars 2012 (3)

  Une rose offerte

 

Et pendant que les journalistes commentent la folie humaine, la mésange bleue fait son nid dans le cerisier...

Un peu de douceur dans un monde de brutes !

 

Repost 0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 12:05

"Mais on ne voit rien...!"

Non, on ne voit rien ou en tout cas pas grand chose..La silhouette du chêne au fond du jardin oscille doucement dans la faible lueur du crépuscule. De temps en temps, on entend le bruit d'une voiture..Mais dans le silence revenu, je l'entends...Presque tous les soirs en ce moment, , la chouette hulotte qui habite dans les parages fait entendre son "chant" plaintif..."hou ou "...!

C'est l'automne, le mâle se lance dans la reconquête de la femelle ! Eh oui, chez les hulottes la femelle est exigeante : son compagnon s'est-il endormi sur ses lauriers pendant l'été? Saura-t-il cette année encore pourvoir aux besoins de sa famille ? Monsieur se doit donc de faire ses preuves chaque automne, apporter des petites proies (des rongeurs principalement) à sa belle pour lui montrer sa sollicitude et ses qualités de chasseur (de quoi vous donner envie de vous réincarner en hulotte !)

Si les proies sont abondantes, si l'hiver est doux, la ponte peut être abondante et avoir lieu très tôt : les petits pourront naître dès la mi-février.

Ils passeront un mois au nid et sortiront avant de savoir voler: ils devront se cacher dans les buissons...

En attendant, il chante, mon Monsieur Hulotte, j'ouvre la fenêtre pour l'écouter, il est là, dans le chêne, je ne le vois pas...

J'ai quand même fait cette petite "video" seulement pour faire écouter son chant; on l'entend deux fois, au début et à la fin...Il faut mettre le haut-parleur à fond: il est discret...

 


 

Je sais que certains n'aiment pas le chant de la chouette : c'est sans doute son air plaintif qui lui a valu sa réputation de porter malheur.

Moi...je l'entends très souvent au printemps et à l'automne...

 

......................................

Sur les chouettes de nos régions, voir ou revoir l'article :: Nuit de la chouette  

Repost 0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 08:00

8 mai

Ces derniers temps, beaucoup de déplacements m'ont empêchée de suivre les nichées de mésanges bleues du jardin.

En rentrant hier après quelques jours d'absence, je me rends vite compte que, mûres avec les cerises, les petites du cerisier sont parties...Plus de va et vient des parents...

Je cours au pommier; là, le père mésange me fait vite savoir qu'il apprécie moyennement ma station au pied de l'arbre...Heureusement, sa compagne , le bec plein de chenilles, ne s'embarasse pas de soucis superflus, lui signifie que "tu vois bien que c'est Capucyne" et va nourrir les petits sans plus de façons...

Ce matin, la famille est toujours là, mais les petits sont seuls et une petite bouille regarde par la fenêtre...c'est long d'attendre dans le nid, c'est long et il n'y a guère de place! Vivement la découverte du monde... mais les parents tardent et la petite mésange rentre sagement...

 

 

 

9 mai
Un concert de pépiements, une effervescence dans le bouleau voisin...Elles sont parties!
l'an dernier, j'avais filmé "l'envol"...C'est ici :
Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 09:00

Le vieux châtaigner du Bouffay s'est marié ! Malgré sa tête chenue, il a épousé en ce mois d'avril, Dame aubépine.

..............

La mariée était en blanc  et au-dessus du Gesvres, une pluie ouatée de confettis déposait une traîne blanche,( si légère qu'elle flottait sur l'eau), présent des chatons du saule en effervescence!.

Le chemin déroulait son tapis bleu sous les pas des nouveaux épousés

tandis qu'au -dessus de leur tête,  la fauvette à tête noire célébrait l'office!...

  Pour ceux qui ne connaissent pas le châtaigner du Bouffay... link

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 09:30

Quand je parle d'elle, je la qualifie de... bref, je lui donne des "noms d'oiseaux"!

C'est qu'elle me snobe! Ou plutôt, elle méprise complètement mon jardin. De tous les oiseaux courants, c'est la seule à ne jamais y mettre les pattes...avec les moineaux !

Elle préfère le béton, le macadam, les rues, parkings et trottoirs !!! Bien sûr, quand on la voit marcher, on comprend pourquoi : en effet,  elle ne sautille pas, la bergeronnette grise, elle marche,court à petits pas pressés de marathonnienne, se servant de sa longue queue comme d'un balancier, à tel point qu'on l'a surnommée le "hoche-queue". Dans l'herbe, impossible de maintenir ce rythme !

Contrairement à ses cousines la bergeronnette printannière et celle des ruisseaux, elle vit partout, n'a pas peur de l'homme et fréquente les jardins (pour peu qu'il y ait des allées goudronnées j'imagine !!!), comme la bergeronnette de Yarrell, qui ne vit qu'en Grande-Bretagne et qui lui ressemble beaucoup.

Il faut reconnaître que sa silhouette et sa tenue demi-deuil sont  fort élégantes. Elle peut faire deux ou trois nichées par an dans les fissures et cavités de murs car les jeunes quittent le nid très vite, parfois moins de  deux semaines après l'éclosion. C'est sans doute qu'ils doivent s'entraîner pour les marathons!  

 

Repost 0
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 08:33

Les merles sont très territoriaux: "chacun chez soi et les vers de terre seront bien gardés !"

Même lorsque la période des nids est révolue, chaque couple garde son territoire "garde-manger" et en chasse les intrus.

Mais voilà! Certains sont mieux lotis que d'autres...

Merlin et Merline règnent en maîtres sur mon jardin, bien pourvu en vers de terre, insectes etc..sans parler des mangeoires l'hiver et des arbustes à baies, lierre, chèvrefeuille, aubépine,sureau, cotoneasters, pommier...sans parler du cerisier et des framboisiers...J'ai laissé beaucoup de pommes blettes au pied du pommier à leur intention et j'en jette d'autres sur la "pelouse" pendant cette période de froid et de gel, lorsque  les vers sont blottis au chaud sous la terre durcie.

Les merles sont friands de pommes, surtout lorsqu'elles sont presque pourries et que le gel les a quelque peu transformées en fruits confits !

 

Voilà, hélas, qui attire la convoitise de ceux qui sont moins bien pourvus : quelle ne fut pas ma surprise de compter l'autre jour six merles autour du pommier, dont cinq adultes mâles à bec jaune, chacun avec sa pomme, transportée suffisamment loin du voisin pour être tranquillement dégustée...!

Il semble donc que le froid adoucisse les moeurs et qu'une certaine solidarité (ou tolérance) se soit installée, face à la rigueur hivernale.

Oh! Solidarité toute relative cependant: un jeune merle , visiblement mal à l'aise et inquiet essaie de manger une pomme faute de pouvoir la tirer au loin...mais l'arrivée de Merlin qui revendique son territoire suffit à le faire fuir ...jusqu'à la prochaine inattention du propriétaire, très probablement!

 

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 18:19

28 novembre 2010

 

Cliquez sur le triangle pour voir la vidéo...

Repost 0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 08:51

Le 4ème petit vient d' "atterrir"

"Ouf !...Mais, où suis-je ? Et arrêtez ce vent qui me déséquilibre!"

 

3-Le petit dernier  
Car il y a encore un oisillon dans le nid et celui-là ne semble pas très disposé à sortir!"Viens"lui dit son frère, "ce n'est pas si terrible"!!
Mais non, le petit essaie, s'agite et, décidément, non, çà ne va pas....Le petit frère s'est envolé ...Le petit dernier, plonge au fond du nichoir et ne montre même plus la tête.
Rien, il ne se passe plus rien!
Mais...je me rends compte que plus un oisillon ne pépie dans le pommier: ils se sont tous volatilisés et...les parents aussi!!! Plus un bruit, plus un mouvement!
Ah çà mais..."eh! Vous en avez oublié un"!!! Les mésanges ne savent pas compter? Je me vois déjà faire la chasse aux chenilles dans les arbres pour nourrir le petit!!
Il est déjà 11 h 20, le petit montre enfin le bout de son nez. Je l'exhorte: "viens, allez viens"!
Rien du tout!
Enfin, un mouvement d'ailes, un pépiement...L'un des parents est revenu! Ouf!
Le petit prend conscience de la situation et se  met à clamer bien fort son abandon, sa solitude, et sa peur...

...avant de  s'envoler enfin, d'un seul coup,... après l'intervention nourricière de l'un de ses parents!
N'oubliez pas le son!!!...
Récapitulatif pour ceux qui veulent suivre l'occupation du nichoir du pommier:
4-l'article précédent (en deux parties)
Repost 0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 08:21

  vendredi 21 mai 2010

1- Les hésitations

 

  Depuis l'envol des petites bleues du cerisier, mardi en mon absence, je surveille celles du pommier!

Hier, des petites "bouilles" à la fenêtre me prédisent un envol tout proche.

A 8 heures, tout est calme, les parents nourrissent la nichée.

  Une petite tête me regarde, sans crainte, mais un des parents arrive, proteste, la petite tête disparaît et...moi aussi (j'ai pour règle absolue de ne pas déranger les oiseaux et les mésanges du pommier  ont toujours été moins coopératives que celles du cerisier!), mais de quart d'heure en quart d'heure, je vais discrètement voir: je voudrais tant que ce soit pour aujourd'hui, car.. je suis là!

 

A 10 h 30, en levant les yeux, je vois une petite boule qui n'a rien d'une adulte, pépier sur le fil électrique! En un éclair, je vois un autre petit s'envoler du nichoir!!!!

J'ai le coeur qui bat et...l'appareil photo aussi: en zoom maximum, sans pied, j'ai du mal à calmer ma fébrilité et ...pendant une heure, je fais de petites séquences (ce n'est pas une caméra!!!),tremblées !!! en espérant filmer un envol!

On croit que c'est facile pour les oisillons? Erreur! (Pour moi non plus, j'en ai les jambes .(..et l'appareil ) qui tremblent d'émotion!!)

Deux au moins sont partis,sans doute les plus hardis!

Le troisième hésite, essaie,... rentre dans le nichoir...  

 

Original Video - More videos at TinyPic

  A regarder avec le son!!

Attention!La suite de cet article est publiée ci-dessous! Il y a donc deux articles qui se suivent!!!

   

 

Repost 0

Présentation

  • : La nature et la plume
  • La nature et la plume
  • : Observation des oiseaux Regards sur la nature -
  • Contact

Profil

  • Capucyne
  • département:Loire-Atlantique
  • département:Loire-Atlantique

Texte Libre

Tous les textes et photographies de ce blog sont protégées par la loi sur le copyright et ne peuvent être utilisées sans l'accord de leur auteur.

Articles L. 111-1 à L. 111-5, L. 112-1 à L. 112-4, L. 113-1 à L. 113-9, loi sur la propriété intellectuelle


Recherche

Archives