Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 06:00

C'est la saison des nids...Que faire du chat ? Essayer de l'enfermer...?

Cliquez sur le chat  pour ouvrir le lien et ...tentez de l'encercler : cliquez  sur les boules vertes, elles deviendront foncées...et...essayez d'enfermer le chat ! Bon courage !!!

 

!cid 85FB37F0DD8A4AB484541B474A9B3492@oemu4z35nohghs

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 14:10

Voici la participation de Nicolas (qui n'a pas de blog) à l'évocation d'"un si beau cadeau".

 

..........................................................................L'étoile

 

        Un de mes plus beaux cadeaux m'est venu du ciel. D'une certaine façon, son histoire tient de la parabole du fils prodigue.

       Nous étions à la fin aôut, il faisait beau, il faisait chaud, mais hélas il y avait 17 jours que mon chat, poète si peu aventurier qu'il ne fait guère de mal qu'aux mouches de deux ou trois jardins, avait disparu. Le croiriez-vous, j'en avais les larmes aux yeux. Pour le retrouver, j'avais écourté mes vacances. Tracts, affiches, coups de fil et de sonnette, appels pathétiques jusque tard dans la nuit, en compagnie de Capucyne j'avais remué sans succès le ciel et la terre du voisinage, rameuté en vain les bonnes volontés et les amis des animaux. J'étais désespéré. Je faisais feu de tout secours. Moi pourtant si cartésien, j'en étais même arrivé à espérer que la radiesthésie, pour orienter ma quête, ne relevait pas du charlatanisme...

       Quand soudain. Trois heures sonnaient au clocher de mon quartier lorsque l'insistance d'un miaulement si caractéristique, enfantin jusque dans son opiniâtreté, me fit douter de rêver toujours. "Miaou... Miaou... Je suis là, je suis revenu. Je suis fatigué, j'ai faim, j'ai soif, mais je n'ose pas sauter." De guerre lasse, j'avais laissé ouvert le fenestron de ma salle de bain donnant sur la rue avant de me coucher, me disant que peut-être...

       J'avais été inspiré : peut-être avait bien fait les choses. Il était là ! Je n'ai eu que le temps de dégringoler mon escalier en criant son nom que la petite bête, rassurée sans doute par le son de ma voix, avait franchi d'un bon les deux mètres qui la séparaient de la terre promise du logis. Mon chat ! Mon si beau chat ! Il avait faim, il en était même presque svelte pour une fois, et comme il m'aimait ! La boîte de croquettes reprit aussitôt du service, une fois, deux fois, trois fois ; je téléphonai ma joie à Capucyne qui doit encore se demander si je vais bien (pensez : trois heures du matin !) ; puis, après une séance méritée de ronds-de-jambe et de caresses, nous nous endormîmes pelotonnés l'un contre l'autre en ronronnant à l'unisson.

       Au réveil, une léchouille bien sentie, une patte de velours contre ma joue, me confirmèrent que le cauchemar était résolument fini. C'était bien, et c'était bien là l'essentiel. Mais qui remercier ? Il est vrai qu'une voisine d'origine vendéenne m'avait confié que, dans son pays, on s'en remettait à un certain Saint Maimboeuf du soin de retrouver les animaux égarés. Puisque, depuis des jours, ne sachant à quel saint me vouer j'avais balbutié son nom dans ma détresse, par acquit de conscience j'allumai une bougie pour Saint Maimboeuf. Toutefois je n'y croyais pas vraiment.

      Evidemment, j'aurais pu décider de remercier la vie, la vie avec un grand "V", déesse toute puissante et féconde en miracles. C'est toujours une solution possible dans ces cas-là, et qui ne mange pas de pain, mais elle me semblait paresseuse dans son imprécision, autant que d'un lyrisme un peu facile. C'est dans ces circonstances qu'une inspiration subite a surgi du fond de moi, germant de ma sérénité recouvrée comme germe le bon grain après la pluie. Sous sa dictée, j'ai choisi de remercier l'étoile, j'ai choisi de remercier la bonne étoile qui, faisant fi des distinctions d'espèces, avait eu l'idée lumineuse de veiller d'un même éclat sur les destinées mêlées d'un homme et d'un félin ! Je n'ai jamais eu à regretter ce mouvement. Ma reconnaissance est allée à une tutelle on ne peut plus digne de foi, une abstaction certes, mais de celles qui ne déçoivent pas.

       La belle étoile ! J'ai appris depuis à la reconnaître. C'est elle-même une connaisseuse, qui a élu le plus enviable des firmaments. Elle brille dans les yeux de mon chat quand leur amande de chrysolite s'effile langoureuse et se referme, elle brille dans sa posture abandonnée quand ma main chemine sur la soie de son ventre au rythme d'un ronron discret. Cet astre bienveillant porte encore le doux nom d'amitié. Avec son air de ne pas y toucher, il verse la magie sur notre quotidien. Il déplace les montagnes, il dompte le souci. Je le sais désormais, il entre aussi dans ses attributions de remettre sur le chemin de l'ami l'ami fourvoyé dans le noir et l'inconnu. Une étoile avait guidé les Rois Mages chargés de cadeaux ; sa soeur, une nuit, me ramena mon chat sage. Quel cadeau !

 

                                                                                                                                   Nicolas       

 

Giono -25 mars 2007 (3)

Pour voir les autres récits et participants, c'est ici

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 20:00

chats 1230 Rrrrrrrrrrr...Rrrraaaaah !Rrrraouhhhhh !!!!

 

chats 1229

RRRRRouaaaaaahhhhhhh ! Aaaaouh !

 

chats 1231RAAAAAAhhhhOUUUUH !

 

chats 1234"Bon, je crois que , puisque tu es là,Capucyne, je vais en profiter pour m'éclipser......sur la pointe des chaussons..."

 

chats 1235" Zut !Il est parti????? "Je n'ai plus personne à intimider  ???!!!  Miiiiiiaaaaaahhhh !

 

Vous pouvez les retrouver ici : Visite à la fenêtre  

et Grande scène féline 

et là : Myéou

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 20:48

"Maintenant que je sais que tu es là, je te fais ma grande scène : tu me regardes ?"

 

19 sept.2011 (18)

 

"Je suis tout seul, je suis abandonné, je n'ai pas mangé depuis un mois, je suis très malheureux, je veux des caresses..." 

 

On s'y croirait! On se précipite avec une assiette de croquettes ! Mais Minet- chat n'a pas faim ! Les chats ont l'art de se faire passer pour des martyrs ! Celui-ci est un jeune minet du voisinage qui me fait des visites, visiblement plus pour la compagnie et l'envie de jouer que pour réclamer de la nourriture. En fait, je crois qu'il s'ennuie tout seul !

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 06:00

  "Y'a quelqu'un ? "

 

chats 1900

 

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 19:30

Nous y allions en balade lorsque les enfants étaient petites. Au sortir du bourg, une petite route de campagne s'échappait en direction de l'étang,  faisait l'école buissonnière, bordée de haies, bordée de champs, bordée de fleurs, bordée de  vie. Nous passions devant la ferme qui louait des chevaux de promenade; nous les connaissions par leur nom. Là-bas, au bout, la petite route devenait un chemin ombragé et raide qui  descendait en quelques mètres sur l'étang...

 

 

Cette petite portion de chemin est toujours là, l'étang aussi, mais...La petite route a été transformée en rues de lotissements, les champs en chantiers qui progressent chaque jour davantage vers l'étang...je n'aime plus guère y aller...

L'autre jour , pourtant, j'ai refait cette balade méconnaissable, presque en fermant les yeux..Petite consolation, sur un banc au milieu d'une allée bien nettoyée , bien rangée, un chat s'est laissé caresser et prendre en photo...

 

 

Plus loin, un autre respirait les boutons d'or rescapés, dans un pré rescapé au milieu des chantiers...

 

 

Cet autre m'a souri au passage, au retour....

 

 

  "La balade de l'étang" est devenue "la balade des chats"...

 

 

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
24 juillet 2010 6 24 /07 /juillet /2010 08:31

Après l'épisode , peu glorieux pour lui, de la chasse à la souris, Giono s'est-il senti vexé par les sarcasmes?...Il y a une semaine, je rendais visite au baryton. En voyant son chat fureter dans un coin, il m'a confié que Giono avait attrapé deux souris! Oui! Tout seul! Dans ce coin -là justement, derrière une étagère où sont rangés tous les bocaux de verre utiles et inutiles ...

"Il y a peut-être un trou, derrière, dans le mur ou le long de la plinthe ???..."

Je propose mon aide et...nous voilà en train de vider l'étagère de tous les bocaux  de verre...Rien. Pourtant, Giono a l'air intéressé et insistant! Cà a bien l'air de sentir le fumet de souris dans ce coin...

Et soudain, dans un de ces petits bocaux à épices, gardés on ne sait pourquoi, nous tombons nez à nez avec...une petite souris, un mulot plutôt ! Entré là, il ne pouvait plus ressortir, assis au fond de ce petit "tube" de verre de 4 cm de diamètre à la paroi trop glissante!! Il nous regardait et regardait Giono (qui lui...ne l'a pas vu!!!)...Un petit mulot très joli, au petit museau frémissant (on le comprend!!)...(Bien sûr, je n'avais pas mon appareil photo...)

Cette fois-ci, j'ai surveillé l'opération de sauvetage de Souriceau, posé sur le mur , et qui a pû s'échapper bien vite de la courette...

Giono? Il reniflait toujours le coin, pendant que nous avons remis à leur place tous les petits bocaux de verre, utiles et inutiles...

 

                                                                               

                                                                                     Image and video hosting by TinyPic

 

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
23 juillet 2010 5 23 /07 /juillet /2010 08:06

Les chats sont de grands pourfendeurs de souris, c'est bien connu.

Aussi, lorsque , rentrant chez lui ce jour-là, le baryton s'est trouvé nez à nez avec une petite souris à la moustache frémissante, installée dans sa cuisine, a-t-il pensé qu'elle était, ou bien très téméraire, ou bien suicidaire, pour oser s'aventurer ainsi dans l'antre de son chat, Giono!

Surprise, mais pas effrayée, la souris, passé le premier réflexe de fuite, est sortie de derrière la gazinière et a joué à cache-cache toute la matinée, avec cet humain perplexe et son balai rigolo!!!

On a beau aimer les animaux, avoir une souris en liberté chez lui rendait le baryton un peu nerveux. Aussi, lorsqu'il a trouvé Souricette en train de finir les restes de la gamelle du chat , a-t-il trouvé que là, c'était trop !                

D'ailleurs, où était-il, le chat? Parce que n'est-il pas de notoriété publique que la vocation première d'un matou est d'empêcher les souris de danser en rond dans la demeure?

 

Oh, il n'était pas loin, Giono, seulement couché de tout son long au soleil de la courette, pour une sieste profonde et peuplée de rêves de... souris...

"Giono !!!"

Rien.

Plus fort: "Giono !!!"

Giono a ouvert un oeil vert, un seul...

"C'est à quel sujet ?"

"Viens !"

"Mais pourquoi? Tu vois bien que je dors!!!"

Le baryton prend le chat dans ses bras et le pose près de la gamelle...

"Tu sens la souris? La SOURIS!!!""

"La ..quoi? Mais il n'y a rien là-dedans, tu m'as réveillé pour rien ???... Bon, c'est tout? Je peux retourner au soleil? Pourquoi t'agites-tu par cette chaleur?Tu ferais mieux de venir faire la sieste aussi !"

Et d'une patte nonchalante, Giono retourne se faire bronzer dans la plate-bande...

Embêté, le baryton, vraiment embêté!

Mignone, Souricette, mais de là à la laisser feuilleter ses livres, ronger ses pommes de terre ou fureter dans la poubelle...

Que faire?

Un carton!?...Hop!..Après quelques quarts -d'heure sportifs, il a réussi à piéger la souris sous le carton...! Bon, et après ?!...

Lorsqu'il m'a raconté l'histoire, je lui ai demandé: "Tu l'as mise sur le mur, dehors? "

Mais, un peu penaud, il m'a avoué qu'au moment de passer la porte, là où il y a une petite marche, il a été obligé se soulever un peu le bord du carton...et là...la souris s'est sauvée, bien sûr; mais la courette fait 30 m2...Giono a reçu la souris en plein dans les pattes, et là, quand même...Elle n'a pas eu de chance...

"Quand même, tu aurais pu..."J'étais contrariée, mais c'est vrai que ce n'était pas facile ...

Et il n'est tout de même pas banal de voir un homme attraper les souris pour son chat!

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 15:00

.

Depuis le printemps, il me rend visite. Il s'annonce par un petit miaulement de bébé, depuis le jardin...."Miéou."..!

Il est tout jeune, craintif, mais il s'est vite enhardi!

Mes antennes "chat", se sont mises en état d'alerte: perdu? Affamé ? Non, je crois simplement qu'il a besoin de jeu et de compagnie!

Alors, dès que le "miéou" timide m'annonce son arrivée, nous jouons, nous parlons, nous faisons des ronds de jambes! En échange, il m'a apporté quatre souris et une taupe! Oh, je l'ai à l'oeil , mais il ne semble pas chasser les oiseaux....

Il est fin; un triangle noir sur le nez lui donne , de face comme de profil, un petit air égyptien...

Je l'ai interrogé: "Comment t'appelles-tu ?"

"Miéou!"

Alors, comme en égyptien, "chat" se dit "myéou", j'ai compris que c'était son nom...

Pendant ce temps, Titi, offusqué, accompagné de sa toute nouvelle nichée, fait des "pompes"  scandalisées, ponctuées de bruits de castagnettes alarmées:

"Il y a un chat sur la fenêtre!!! Que fait ce chat sur MA fenêtre! Comment peux-tu tolérer çà!!!???

L'égyptien dresse une oreille, fait un pas...Je l'arrête et le préviens:

"Si tu essaies de toucher à Titi et sa famille, n'espère plus mettre même un bout de coussinet dans le jardin!"

Il comprend, se couche sur le dos et me présente son museau "demi-deuil"...

"Miéou! Compris !"

 

 

Les petits derniers de Titi, attendant la becquée ..

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 10:00

.

 

Sa vocation s'est éveillée un soir d'été, il y a trois ans...

Giono avait huit mois et venait d'arriver chez son ami le baryton qui m'avait offert un verre de jus de raisin dans sa courette...

Je ne sais quelle idée m'est venue en voyant le chat rôder autour de moi: j'ai versé quelques gouttes dans une coupelle que je lui ai proposée.

Méfiant, il s'est approché , a senti, a reculé et s'est mis à gratter devant la coupelle, du bout de son chausson blanc, ce qui, pour qui comprend le langage chat" signifie sans ambages:

"Ce que tu me donnes là est immonde et si je ne me retenais pas, j'enverrais tout par terre d'un coup de patte  !"

  Giono est un gentil chat, peu enclins aux mouvements d'humeur, mais la mimique était claire!

Au repas qui a suivi, je me suis exclamée:

"Ce n'est pas du jus de raisin qu'il veut ton chat! Si je lui faisais goûter le vin !?"

Protestation molle du baryton...

J'ai trempé le doigt dans mon verre (eh oui!!!)et l'ai proposé à Giono, persuadée qu'il reculerait, comme tous les chats de ma connaissance, devant l'odeur de l'alcool. Mais non ! Il a sorti sa langue rose d'un air intéressé et a léché mon doigt avec un plaisir de plus en plus évident!...Et c'est là que sa carrière d'oenologue a commencé.

Depuis, à chaque fois que son ami ouvre une bouteille, Giono goûte, comme tout le monde . Il a ses préférences. Il aime les rouges un peu corsés, un peu taniques, les vins du sud-ouest et du Languedoc. Il est plus réticent avec les vins légers ou trop acides...

Les blancs secs, beurk! Par contre, les moelleux, les fruités...Ah! Il aime! Il apprécie un bon Gewürtztraminer ou un Sauternes!

Ce n'est pas l'alcool qui l'intéresse: il n'aime ni la bière ni le Champagne...

Mais...mieux vaut ne pas avoir honte en public car...si le baryton ouvre une bouteille avec des amis, Giono s'assied à côté de lui ..."miaou !!!" en lorgnant sur son verre!"Je veux goûter!" Et je l'ai vu...aller lécher le goulot des bouteilles vides en attente de"récup -verre" !

Mais attention! Giono ne boit pas! Il sent, en plissant  les yeux pour se concentrer, il goûte, compare, donne son avis!

Qu'on ne le fasse surtout pas passer pour un ivrogne ! Non! c'est un chat oenologue!

 

Repost 0
Published by Capucyne - dans Chats
commenter cet article

Présentation

  • : La nature et la plume
  • La nature et la plume
  • : Observation des oiseaux Regards sur la nature -
  • Contact

Profil

  • Capucyne
  • département:Loire-Atlantique
  • département:Loire-Atlantique

Texte Libre

Tous les textes et photographies de ce blog sont protégées par la loi sur le copyright et ne peuvent être utilisées sans l'accord de leur auteur.

Articles L. 111-1 à L. 111-5, L. 112-1 à L. 112-4, L. 113-1 à L. 113-9, loi sur la propriété intellectuelle


Recherche

Archives