Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 06:00

Comme tous les ans, va revenir l'éternelle question :" j'ai "trouvé" tel ou tel oisillon, tombé du nid, abandonné, en danger...!!!!!

Que faire ?"

La réponse est lapidaire et mérite quelques nuances mais...RIEN !

Lors de "la nuit de la chouette",  une présentation et un "relâché"de deux chouettes effraies (blessées et guéries) ont été faits par les étudiants vétérinaires qui s'occupent du centre de soins aux oiseaux blessés, à Nantes.

L'an dernier, 180 chouettes effraies ont été apportées au centre. Sur les 180, 90 étaient des bébés chouettes apportées par des gens bien intentionnés, parce qu'ils les avaient "trouvées""abandonnées". (Sur 100 hulottes, 50 étaient aussi des bébés "désairés", enlevés de leur aire naturelle))

Les petites chouettes, mais ce ne sont pas les seules, quittent le nid sans savoir voler : les effraies restent un mois sur une branche , sans voler, nourries par les parents. Pour les autres espèces ce temps est plus court (huit jours), mais pendant ce temps, il est impératif de les laisser là où elles sont (Il en est de même des oisillons sur la pelouse ou dans la haie. Ils ne sont pas abandonnés : si vous les laissez tranquilles, les parents viendront les nourrir ! S'ils sont au sol (et s'ils ne sont pas blessés), vous pouvez les poser sur une branche à l'abri des chats (pour les chouettes, prendre des gants de jardinage : ce sont des rapaces avec serres et bec!!!)

 

14 mai 2011 (28) Jeune troglodyte réclamant la becquée - 14 mai 2011

 

L'étudiant qui présentait l'action du centre, (le plus grand de France et animé  par des étudiants bénévoles encadrés par les professeurs vétérinaires) expliquait ce qu'implique l'arrivée d'une nichée entière de bébés chouettes, amenées par des gens contents d'eux  et ayant l'impression d'oeuvrer pour la bonne cause :

- Il est impossible dans la plupart des cas d'expliquer qu'il faut remettre les petits là où ils ont été trouvés : les gens ne supportent pas qu'on leur fasse comprendre qu'en fait de bonne action ils ont fait une grosse bourde!

- ces petits doivent être nourris trois fois par jour pendant un mois avec des poussins tués et coupés en morceaux...

- ce mois se passe dans un carton ; il faut ensuite mettre les petits en volière pour qu'ils s'habituent ; on leur lâche quelques souris...mais ce n'est pas un milieu de chasse approprié et les parents ne peuvent pas leur apprendre à chasser !

- certains sont trop bien habitués aux humains et ne se débrouilleront pas seuls : ils sont euthanasiés car aucun parc n'abrite des chouettes apprivoisées... (Une exception a été faite pour un hibou petit-duc, si rare, qui ne voulait plus s'en aller... Il est au Puy du Fou actuellement).

- ceux qui sont relâchés (la moitié en moyenne) sauront-ils se débrouiller dans la nature ? Leur début dans la vie aura été pour le moins perturbé !

Voilà qui donne à réfléchir !

Pour les autres oiseaux, il en est de même : il est plus que difficile et presque toujours voué à l'échec de nourrir un oisillon; il faut laisser cette tâche à leurs parents !

 

9 juin 2011 (26)Jeune merle nourri par son père - 11 juin 2011


Seuls les oiseaux blessés doivent être emmenés dans un centre de soin ou chez un vétérinaire (certains sont partenaires des centres de soin).

De plus, il est interdit de kidnapper, acheter, vendre, transporter les chouettes et hiboux...Vous risquez des ennuis !

 

Les humains sont parfois trop interventionnistes envers la nature ! C'est une sorte d'appropriation de vouloir tout contrôler....Mais on ne peut pas s'approprier le sauvage !

 

Voir  "le sauvetage du merle de Maurice"

et  "oiseau tombé du nid"

Partager cet article

Repost 0
Published by Capucyne - dans Oiseaux variés
commenter cet article

commentaires

nicole 20/06/2013 16:32

oui, la tentation est grande de vouloir les ramasser , croyant bien faire . Tes explications sont claires et limpides , je crois qu'en effet la sagesse est de laisser les parents oeuvrer sauf s'ils
ont été tués !
Merci pour cette publication très intéressante !
Nicole-moto

tienouz, un ptit coin en limousin 16/04/2013 21:44

L'an denier les pelerins avaient quatre jeunes, un a été trouver dans la prairie sous la paroi, des gens bien intentionnés l'on ramené au centre de la LPO le plus proche. Le jeune est mort.

tienouz, un ptit coin en limousin 16/04/2013 21:42

Ne jamais toucher un oisillon a terre. toujours les pàarents viendront le nourrir. Cela devrait etre enseigné ds toutes les écoles. bonne soirée

La chuchoteuse 16/04/2013 18:32

Merci pour cet article qui remet à sa place l'humain " sauveur " ! Il faut toujours rester humble face à la nature sauvage . Bises à toi .

Bébert 14/04/2013 21:18

bonsoir Capucine , merci pour ces infos utiles , belle soirée A+

mel-and-tof 14/04/2013 19:55

Bonsoir Capucyne
Excellent article, il est bon de mettre en garde les personnes qui bafouent parfois ces petits oisillons
J'ai sauvé une merlette durant deux ans, je l'ai nourrie en liberté chez moi et dans le jardin mais elle revenait toujours sur mon épaule et la nuit, elle venait dormir sur mon oreller et un jour
un beau mâle est arrivé pour lui faire la cour et ils ont formé un couple, la merlette est revenue me voir tous les matins vers 6 h, durant 6 mois, et elle est venue un matin sur mon épaule, je
savais qu'elle venait me dire adieu et quand le mâle est arrivé pour la reprendre, elle est partie et m'a fait des signes en tournant autour de moi, je savais que je ne la reverrais plus mais elle
était sauvée, la nature l'avait reprise et la vie sauvage aussi
J'adore les oiseaux, j'en ai sauvé beaucoup mais toujours en liberté
Bonne soirée
Bises
Méline

Capucyne 14/04/2013 21:56



C'est une très belle histoire!



cheznous62 14/04/2013 15:18

mon petit coucou pour te souhaiter une agréable semaine Capucyne, suis moins présente sur les coms en ce moment : beaucoup d'occupations en extérieur !!
Mes bises amicales !
Nicole

TititeParisienne 14/04/2013 14:18

Bonjour Capucyne,
Voilà un article fort intéressant car moi, tu t'en souviens, j'avais trouvé une jeune pie blessée. Je voulais bien la prendre, mais bon, la nourrir aurait été un problème et j'ai 3 chats, alors.
J'ai revu cette pie ensuite, elle avait du mal à voler, suite à sa blessure, mais elle n'avait pas l'air de souffrir et vivait normalement. Ici dans mon quartier, c'est pas les chats le danger,
mais les humains, ils lancent des pierres sur les oiseaux, les nids, ça les amusent, mon quartier se dégrade chaque jour un peu plus. C'est bien dommage car dans le 19ème nous avons une faune
importante.
Bon dimanche, amitiés, Véronique.

philae 14/04/2013 10:14

article très intéressant merci pour le partage

bellane 14/04/2013 08:55

très beau ton article* et bonne explication
bon dimanche

New Dawn 14/04/2013 08:31

Effectivement , on s'implique toujours trop dans ces cas-là !

l'Angevine 14/04/2013 08:00

oh que c'est trop mimi

Dominique-Anoucha 14/04/2013 07:46

En croyant bien faire on fait parfois des bêtises!
Par exemple, cela fait un moment que je veux arrêter le nourrissage des oiseaux, mais il gelait encore il y a quelques jours et les pinsons du nord sont encore là! Pas évident de prendre la bonne
décision. Mais bon, les températures ont l'air de remonter enfin et on commence à voir quelques insectes, c'est bon signe!
Bon dimanche

Capucyne 14/04/2013 08:07



Les pinsons du nord ne sont insectivores que lorsqu'ils nourrissent les petits: je vois des pinsons, mésanges, fauvettes ...picorer la pelouse: que picorent-ils ? Des graines de petites fleurs
sauvages sans doute: il est vrai que ma "pelouse" est composée de tas de petites herbes et fleurs sauvages...



Kri 13/04/2013 22:11

Merci pour tous ces bons conseils ... très intéressant!

New Dawn 13/04/2013 21:14

C'est vrai que l'action humaine ne peut se substituer à la nature ...

Dani-elle 13/04/2013 20:51

merci pour ces conseils clairs.

Pascale PIERRE 13/04/2013 20:11

coucou capucyne, c'était notre dernier jour de nourrissage des oiseaux aujourd'hui. Les tempèratures sont enfin positives et j'ai pu observer des petits moucherons. Ce fut un hiver long et
difficile cette année, pas facile pour nos amis à deux pattes. Je te fais un gros bisous

pourquoi-pas732 13/04/2013 19:31

Bonsoir.
C'est le conseil qu'avait donné la secrétaire de l'office de vautours de Rémuzat, à des enfants qui avaient trouvé de petites chouettes: remettez-les où vous les avez trouvées: les parents les
nourriront.
Beau soleil mais le fond de l'air reste frais.

canardjaune 13/04/2013 19:20

Bonsoir Capucyne : C'est bien vrai , dès que nous intervenons , nous faisons des bêtises . bises bon W-E

Cephalantera 13/04/2013 19:03

Bonsoir Capucyne, très bel article et de plus intéressant, moi je n'aide la nature vraiment qu'à la dernière limite.
Bonne soirée.

Milfontaines 13/04/2013 18:59

Bravo pour cet article ! La nourriture dans les mangeoires doit être arrêtée le 31 mars au plus tard ... Bisous de Lydie

etienne67 13/04/2013 18:25

Bonjours Capucyne
Bravo, il est toujours bon de rappeler de laisser faire la nature. Et de ne pas se substituer à elle.
Amitiés bisous

chat bleu 13/04/2013 17:30

c'est bien de l'expliquer, je ne touche jamais un oiseau tombé du nid, les parents les nourrissent même par terre.

marine D 13/04/2013 17:19

Très juste et je partage sur FB Capucyne !

sabz 13/04/2013 16:45

merci pour cet intéressant article ! c'est vrai que n'y connaissant rien on pourrait mal faire.

lejardinduchatvert 13/04/2013 16:42

C'est tout à fait vrai...et je rajoute que, contrairement à ce que beaucoup pensent, toucher un oisillon pour le mettre à l'abri des prédateurs, en l'occurrence nos gentils minets, n'entraine pas
son abandon par ses parents : ceci n'est valable que pour les mammifères qui ont l'odorat sensible !!
Bravo pour article.
Bonne journée
Charlotte

Capucyne 13/04/2013 17:20



Oui, tu as raison de le préciser...



ladymiche (mimiche) 13/04/2013 14:52

J'ai bien compris la leçon Capucyne, promis, je n'interviendrai pas!
Surtout qu'en ce moment, je reste à la maison par manque de motivation , alors, plus de photos, plus de peintures...le blues de l'hiver qui n'en finit pas .
je sens que tu vas reprendre des études de vétérinaire spécialisé pour la protection des oiseaux ...
Super d'être motivée comme tu l'es ...
Bisous et lundi, j'aurai le droit à une infiltration dans mon épaule douloureuse.( repos du bras par la suite ).

Nicole 13/04/2013 14:12

Un article très intéressant, oui, il faut laisser faire la nature. J'ai le souvenir d'un pigeon voyageur blessé qui a atterrit dans le jardin. Nous l'avons nourri, le temps d'appeler l'association
de colombophile, une personne est venue le chercher.
Nicole

Jean-Luc 13/04/2013 12:51

Bonjour Capucyne, tu as tout à fait raison, trop souvent des gens bien intentionnés agissent malheureusement pas dans le bon sens, le manque de connaissance en la matière est assez généralisé, bon
week-end

Sylvaine 13/04/2013 12:28

Je ne fais rien quand j'en trouve un, sauf pour le bébé merlette, il y a vingt ans qui a passé tout son printemps dans la gueule du chat qi la déposait dans le salon et la regardait ! Je la
reméttais dehors, sur une branche, un quart d'heure après, elle était par terre et cela recommençait ! Il ne l'a jamais blessée et ils sont devenus amis! Sa mère étant décédée, elle est restée dans
le jardin et durant presque douze ans, nous avons suivi les "amours" de notre chat Crocus et de la merlette. Il est mort en décembre 2001 et elle est décédée quinze jours plus tard. C'est
troublant.
Bonne journée

Capucyne 13/04/2013 17:17



C'est une histoire fantastique !



tyazz 13/04/2013 10:56

merci pour cette note instructive ! on pèche souvent par ignorance !! bonne journée..

M'sieur Momo 13/04/2013 10:19

Bien dit ! C'est exactement ce que je fais !

veropapilles 13/04/2013 09:55

Très intéressant ton article, je ne savais pas tout... Biz et bonne journée.Véro

Hélène 13/04/2013 09:27

Merci Capucyne pour ces précieux conseils , qui sont très utiles
Je te souhaite une bonne journée ensoleillé j'espère
Gros bisous Hélène

Framboise44 13/04/2013 09:24

ça c'est idem que le nourrissage .. on a beau le dire et le râbacher ce n'est pas facile à faire entrer dans la tête des gens .
Par contre je n'imaginais pas qu'ils pouvaient apporter une nichée entière !!

Nouveau sondage sur mon blog
- Etes vous inscrit à la newsletter de mon blog ?
Merci de répondre

Bon week end

bergaminet 13/04/2013 08:53

Le troglodyte est superbe.

lesviolettes 13/04/2013 07:58

merci capucyne pour cet avertissement au respect de la nature à ne pas se croire supérieur à l'animal entièrement d'accord avec toi, c'est très bon de le rappeler.

cathline 13/04/2013 07:54

très intéressant ton article et une bonne mise au point ! ça ne me viendrait pas à l'esprit d'aller enlever des oisillons du nid rapaces ou autres, les gens ont de ces idées parfois ! tes photos ne
s'affichent pas bon week end bises Cathline

telos 13/04/2013 07:15

c'est à ce moment que mon chat intervient et nettoie le terrain j'en suis malade.je veille mais bon....

Nokomis 13/04/2013 06:59

Tu as raison de le préciser, la moindre intervention humaine impliquerait de risquer d'aggraver une situation.
Bonne journée

Présentation

  • : La nature et la plume
  • La nature et la plume
  • : Observation des oiseaux Regards sur la nature -
  • Contact

Profil

  • Capucyne
  • département:Loire-Atlantique
  • département:Loire-Atlantique

Texte Libre

Tous les textes et photographies de ce blog sont protégées par la loi sur le copyright et ne peuvent être utilisées sans l'accord de leur auteur.

Articles L. 111-1 à L. 111-5, L. 112-1 à L. 112-4, L. 113-1 à L. 113-9, loi sur la propriété intellectuelle


Recherche

Archives